Medecine plastique.fr

>>Alternative à la liposuccion

La dissolution des adipocytes par effet bio-mécanique est la nouvelle alternative à la liposuccion. Elle donne les résultats approchant ceux d'une liposuccion mais "sans chirurgie".

La lipoadipectomie est à ce jour la seule technique d'amincissement qui donne des résultats définitifs.

Historique

Les problèmes de silhouette et surcharges graisseuses sont une préoccupation ancienne.

En 1979 :

on fait les premières tentatives de traitement pour éliminer la cellulite. Les Fischer Père et Fils ont l’idée de broyer la graisse sur place et de l'aspirer en introduisant une canule.

En 1985<:

le Dr Illouz reprend les travaux de Fischer Père et Fils et met au point la liposuccion, technique qui va véritablement révolutionner la chirurgie esthétique.

La liposuccion est une technique très pratiquée mais pas anodine :

Ces inconvénients ont donc amené les praticiens à rechercher une technique donnant de meilleurs résultats (surtout à un niveau cutané) avec le minimum de préjudices.

En 1995

le Dr Hœfflin propose d’injecter un liquide hypoosmolaire. Il met au point une technique connue sous le nom de lipodissolution.

En 1999:

le Dr Guy Haddad met au point une nouvelle méthode de traitement radical des surcharges graisseuses localisées : la lipoadipectomie.

En 2006:

la lipoadipectomie devient, grâce à l'équipe dirigée par le Dr François Alamigeon et en collaboration avec le Dr Guy Haddad, la morpholiposculpture, technique réalisée avec le Morpholiposculpt®.

Les médecins qui pratiquent cette technique et utilisent cette machine ont été formés par le Syndicat National de Médecine Plastique (SNMP).

lipoadipectomie culotte cheval

Indications

Les indications sont précises : lipodystrophies localisées.

Cet acte médical doit impérativement se pratiquer dans le cadre d'un centre médical sécurisé. Il faut 2 à 3 séances d'une durée de 45 minutes espacées d'1 semaine pour avoir un résultat satisfaisant.

Précautions

Avant de commencer le traitement, on conseille de faire un régime pauvre en lipides 8 jours avant. On fera également un dosage lipidique sanguin.

Vérifier les contres indications : grossesse, troubles veineux ou de la coagulation. On prend des précautions avec les personnes présentant une hyper-cholestérolémie. On évite les personnes présentant un syndrome métabolique (Tour de taille supérieur à 85 cm pour la femme, supérieur à 95 cm pour l'homme).

La compétence du praticien et les précautions prises éliminent la survenue de risques extrêmement rares : l'effraction veineuse avec l'aiguille, la stéatose hépatique et le dépôt artériel lipidique.

Protocole personnalisé

Un protocole personnalisé est adapté à chaque cas en fonction du bilan et de l'interrogatoire préalable du patient.

Choix des ondes et de leur intensité en fonction des zones à traiter.

Dosages quantitatifs et qualitatifs de l'infiltration en fonction de l'épaisseur du tissu adipeux, de l'importance et de l'étendue de la zone à traiter. Eviter les personnes présentant un syndrome métabolique.

La lipoadipectomie est une méthode douce et progressive d'élimination des graisses localisées et de la cellulite. Elle permet de mincir rapidement sans effort, sans chirurgie ni régime et à un coût très abordable.

Détails de la technique

Dans le protocole de base, il y a 4 phases que le médecin peut associer selon le cas à traiter.

PROTOCOLE DE BASE

  1. Cryofixation : La cryofixation consiste en un refroidissement progressif des zones traitées. Le froid a un double effet : un effet anesthésiant et une vasoconstriction artérielle qui facilite l'infiltration des cellules graisseuses.

  2. Lipodissolution par le liquide hypoosmolaire (méthode du Dr Hœfflin) : Le liquide hypoosmolaire à dilution variable (selon les zones et le type de graisse) pénètre dans l’adipocyte (cellule graisseuse). Cela entraîne une augmentation de la pression à l’intérieur même de la cellule graisseuse. Une grande partie de ces cellules éclatent et vont être détruites.

  3. Ultrasonothérapie externe : Les ultrasons transmis par un gel actif créent une dépression péri-cellulaire avec rupture membraneuse entraînant l'éclatement de l'adipocyte. Le but est de désolidariser la trame fibreuse et d'entraîner une dislocation des îlots graisseux et une fragilité de la membrane de l'adipocyte.

    Ce mécanisme engendre un déstockage des acides gras par accélération de la lipolyse intra-adipocytaire. Les graisses libérées sont fractionnées sous formes de chylomicrons avant de rejoindre le canal thoracique, puis la veine cave supérieure et sont enfin récupérées par la grande circulation. La fragmentation des graisses libérées entraînent la suppression du risque de dépôt graisseux artériel ou de dépôt hépatique.

  4. Lipostabilisation :Pour stabiliser le résultat, le médecin dispose de divers produits parmi lesquels il choisit celui qui sera le plus approprié en fonction du traitement.

PHASE OPTIONNELLE

En fonction du résultat des 4 premières phases sur le processus d'amincissement, le médecin peut décider d'avoir recours à la phase optionnelle. Elle n'est pas toujours nécessaire. Il s'agit d'ultrasons internes ou de radiofréquence.

Ultrasons internes

Les ultrasons internes sont indiqués lorsque les amas graisseux sont trop importants et que l'adipoperfusion et l'ultrasonothérapie externe ne permettent pas de venir à bout de l'intégralité des cellules graisseuses.

Le médecin fait un traçage interne avec une aiguille à partir de laquelle des ultrasons internes vont être émis (ultrasons avec une longueur d'onde spécifique de la paroi des cellules graisseuses). Contrairement à la liposuccion, il n'y a aucune aspiration externe.

Le but de ce traçage est de déconnecter sur le plan vasculaire la masse graisseuse restante ayant résisté à la pression intra-adipocytaire créé par le liquide hypoosmolaire ainsi qu'à la fragilisation des parois graisseuses par les ultrasons.

De ce fait, la réabsorption éventuelle de résidus graisseux devient quasi nulle.

Radiofréquence

La radiofréquence est un traitement de remodelage corporel non invasif, non ablatif et sans éviction sociale. Il n'y a pas d'anesthésie.

Technique

Il y a deux types de technologie de radiofréquence: UniPolaire et BiPolaire. La technologie de radiofréquence chauffe les tissus de façon volumétrique et contrôlée à deux profondeurs différentes.

La radiofréquence bipolaire pénètre entre 2 et 6 mm dans les tissus, permettant un changement superficiel et structurel.

La radiofréquence unipolaire a la capacité de pénétrer 20 mm dans le tissu, atteignant ainsi le tissu adipeux et la cellulite. Chauffer à ces profondeurs améliore de façon la circulation locale, aide à la décomposition des tissus fibreux et permet de gérer les zones sujettes aux œdèmes en favorisant la réabsorption et le drainage des liquides retenus et des toxines. La technologie de radiofréquence facilite et améliore la désagrégation du tissu adipeux, en aidant à mobiliser et éliminer les dépôts de graisse de façon non invasive.

Les énergies par radiofréquence sont libérées dans les tissus avec un refroidissement par contact continu ce qui signifie, pour le patient, un plus grand confort et une protection additionnelle de l'épiderme.

Indications

Résultats

On constate des résultats longue durée en seulement quelque séances avec des progrès visibles à chaque session.

Photos avant / après

lipoadipectomie culotte cheval

lipoadipectomie hanche fesses

lipoadipectomie ventre

lipoadipectomie abdomen

lipoadipectomie abdolen ventre

Conclusion

Question que se posent les spécialistes : l'avenir du traitement des lipodystrophies tend-il à être dans la majorité des cas médical ?

Pour nous en convaincre, partout dans le monde, des publications dans ce sens sont éditées concernant les recherches pharmaceutiques, technologiques, thérapeutiques.

Les études actuelles des publications du Dr Hœfflin ainsi que le travail sur le terrain des équipes du Dr Guy Haddad et des médecins membres du Syndicat National de Médecine Plastique semblent opter pour la solution médicale.

Tarification

Prix de la séance : entre 250 à 680 euros selon le traitement.

Voir les autres :

De la rubrique Visage